Le canton de Glaris

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Le canton de Glaris

ImageGlaris en allemand Glarus
Abréviation AR
Chef-lieu = Glaris
Langue parlée: l'allemand


Ce canton situé dans la partie préalpine et alpine du pays, entre Zurich et Saint-Gall, couvre 685 km2, abrite 39 388 h., a pour capitale Glaris et est entré dans la Confédération en 1352.

Au nord, le Bas-pays (Unterland), partie la plus plate du canton, sur l'axe de communication entre le lac de Walenstadt et le lac de Zurich, reliant les Grisons à la partie occidentale de la Suisse; au centre du canton, le moyen-pays (Mittelland), large vallée où se trouve le chef-lieu, Glaris; enfin, occupant tout le Sud du canton, l'Arrière-pays (Hinterland), avec les vallées de la Linth et de son principal affluent, la Sernf, profondément encaissées et dominées par les hauts sommets des Alpes de Glaris.

Au niveau des communications, le seul débouché réel du canton est le nord, où Zurich n'est qu'à 66 km. Pour le reste, le canton est bloqué par les reliefs montagneux, surtout l'hiver, lorsque les cols du Klausen, menant au canton d'Uri, et du Prageln, menant au canton de Schwyz, sont fermés. L'été, la mauvaise viabilité de ces axes limite leur utilisation à des fins touristiques.

Malgré son relief tourmenté, Glaris est encore aujourd'hui un canton essentiellement industriel. 47,1 % de la population active travaille dans le secteur secondaire (1990), soit le taux le plus élevé de Suisse. Depuis le XVIIIe siècle déjà, la région vit du textile: filature du coton, tissage, puis indiennerie (impression sur étoffe), activité qui fit de Glaris l'un des principaux centres industriels du pays. Parallèlement, d'autres industries se sont développées: métallurgie, construction, industrie alimentaire, extraction de l'ardoise, hydroélectricité.

L'industrie textile subissant une crise, l'économie du canton se tourne aujourd'hui vers le tourisme (sports d'hiver, randonnée), profitant de la proximité de Zurich.

Si le chef-lieu, reconstruit après l'incendie qui détruisit son centre ancien en 1861, ne présente que peu d'intérêt, la partie alpine du canton comporte des paysages de toute beauté. Citons en particulier la vallée du Klöntal et son lac, le Klöntalersee, l'un des plus beaux de Suisse, la vallée de l'Oberseetal et son lac, l'Obersee, la réserve naturelle du Rautialp, et le point de vue du Rautispitz (2 284 m.).

Les visites proposées

Catégories

Col