Gorges du Trient

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 
Gorges du Trient

 Canton Image

Situation : Au village de Vernayaz, près de Martigny



Contact :

Design floral
Faustine Triverio
Les Gorges du trient
1904 Vernayaz

Tél. 027 764 16 13
Portable : 079 785 68 78
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Site officiel
: Gorges du Trient

Ouverture : Ouverture de mai à septembre
Tous les jours de 9h30 à 18h00
(si les conditions météorologiques le permettent)

En dehors de cette période (fin avril et courant octobre), nous vous invitons à contacter la responsable pour connaître les horaires d'ouverture.

Tarifs : CHF 6.-par enfant. CHF 8.- par adulte
Tarif famille Fr.- 25.- (2 adultes et 2 enfants)

Historique
Il y a 40 000 ans, les glaciers ont raboté nos vallées pour leur donner un profil en «U», avec des parois très escarpées et un fond plat. Les glaciers commencèrent leur lent retrait et le cours d'eau qui, depuis, évacue les eaux de fonte y creuse une entaille en forme de V. Ici, le Trient a scié la cuvette glacière de la vallée.
Les Gorges du Trient extasièrent les romantiques du XIXe siècle. L'écriture en est trempée de ces impressions de terreur et d'admiration inoubliables.

Au fond de cette sombre déchirure de quelques centaines de mètres bouillonne le Trient, torrent glaciaire prenant naissance au glacier du même nom et dont les principaux affluents sont l'Eau-Noire, grossie de l'Eau de Bérard du Buet et de la Barberine, et le Triège.

Dans l'excavation des Gorges nommée l'Eglise, un coup de pistolet retentit comme un coup de tonnerre.
Dans la seconde moitié du XVllle siècle, les bûcherons qui œuvraient plus haut dans la vallée y faisaient flotter le bois destiné à alimenter les fours d'une fabrique de verre installée à la sortie des gorges, sur la rive droite du cours d'eau.

Aujourd'hui, un petit hameau nous rappelle par son nom l'existence de la Verrerie. Les eaux, d'apparences calmes, qui grignotent inlassablement la roche sous ces passerelles, se sont réveillées plus d'une fois en sursaut et les furies du Trient firent entrer tout d'une pièce son pont jusqu'au fond du hall de l'ancienne verrerie.

La visite

La visite des grottes dure pas plus de 30 minutes. En levant la tête, vous verrez le pont du Gueuroz décrit ci-dessous. Pour rejoindre ce pont, prenez la route allant en direction de Salvan - les Marécottes.

Le Pont de Gueuroz a été construit dans les années 1932 et 1933, d'après les plans de l'ingénieur Alexandre Sarrasin. De par l'élégance et la hardiesse de sa structure, il est devenu un témoin remarquable et présente aujourd'hui une valeur architecturale et historique exceptionnelle.
Il s'agit dun pont en béton armé du type arc raidi par le tablier d'une longueur totale de 168 m 36. La portée de l'arc central est de 98 m 56. L'ouvrage se termine, côté Martigny, par un viaduc d'accès à trois travées de 16 mètres, similaire côté Salvan.
La lergeur utile est de 4,40 m pour une largeur totale à l'extérieur des poutres latérales de 5,44 m.

Comme les autres ouvrages construits à cette époque, il ne comporte pas d'étanchéité, ni en chaussée, ni aux joints de dilatation. Il est pourvu de sections de béton très réduites avec une forte densité d'armature ecouverte d'une couche de béton ou de lait de ciment.
Malgré ces faiblesses, il a servi pratiquement sans entretien durant près de soixante ans, en supportant un trafic de plus en plus important en densité et en poids, des conditions climatiques sévères, ainsi que l'agressivité des sels de déverglaçage et de l'air.
Depuis 1996, un nouveau pont a été construit en parallèle de l'ancien.